Inscrivez votre email ici pour recevoir des Dvar Torah, nouvelles et autres courriels:
 
Liens Breslev:
 
moharan.com
Breslev.fr
Rabbinahman.com
Breslov.com (en anglais)
Breslev.co.il (en hébreu)
Radio Breslev (en hébreu)
Des Questions?
Écrivez nous à
info@breslev.ca

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 
Voir archive
Kedochim (5768)

Dédié à la réfoua chéléma du Rav Mordéchai Eliahou, du Rav Chalom Yossef Elyachiv et du futur maire de Raanana Israël ben Kouka

«Véahavta léré’akha camokha/tu aimeras ton prochain comme toi-même» ( Vayikra 19-18 )

Rabbi Nathan enseigne:

« Toute la création est emplie de nits’honot/ volontés de vaincre.

Tout a été créé à partir de quatre fondements : le feu, l’eau, l’air et la terre et les créatures se situent à quatre niveaux d’existence : le minéral, le végétal, l’animal et l’humain. Et toutes sont contradictoires, l’un est chaud, l’autre froid, l’un est humide, l’autre sec. Chacun des fondements s’efforce de ne pas être annulé par l’autre comme le feu pour ne pas être éteint par l’eau ou l’eau pour ne pas disparaître à cause du feu.

Néanmoins il ne faut pas qu’un fondement soit complètement détruit par l’autre. Si le feu disparaissait, les créatures n’auraient plus de chaleur et mourraient, si l’eau s’asséchait elles mourraient aussi. Il s’avère que si l’un arrivait à vaincre l’autre, il se vaincrait lui aussi à cause de la perte de l’équilibre.

Tout cela provient de la manière dont Ha-shem a créé le monde.

Ha-shem ne créa ce monde que pour la sainte volonté de vaincre ou, en d’autres termes, pour l’utilisation du libre-arbitre. Car le libre-arbitre doit vaincre toutes les attirances qui essayent d’empêcher le juif de prendre le chemin de la vraie vie. Et puisque le libre-arbitre est la source et la raison d’être de la création, D-ieu créa le monde à partir de configurations contradictoires, s’opposant les unes aux autres (permettant ainsi l’utilisation du libre-arbitre). Néanmoins la création ne se maintient que lorsque les volontés de vaincre sont en phase avec celle du Créateur, selon l’équilibre qu’Il leur a choisi.

De cela l’être humain doit apprendre que même s’il doit toute sa vie avoir une grande volonté de vaincre, cette dernière doit être authentique, c'est-à-dire rattachée à la volonté divine, afin que le monde se maintienne. Car il existe une volonté de vaincre mensongère, destructrice, qui ne désire que la gloire et/ou les passions malsaines.

Même s’il lui semble que sa volonté de vaincre soit authentique, l’être humain doit veiller à ne pas détruire le monde à cause d’elle (sous prétexte qu’il a raison et qu’il détient la vérité) car pour D-ieu la dispute est haïe et la paix est une grande chose. Ainsi on se doit d’éliminer au maximum les situations conflictuelles même si on est persuadé d’agir au nom du ciel. A plus forte raison doit-on s’introspecter afin de déterminer si l’on agit vraiment de manière désintéressée (si ce n’est pas parce que notre honneur, notre nom ou nos intérêts sont remis en question que l’on décide de se disputer, sous le prétexte d’une juste cause), au fond de lui notre cœur le sait.

Car l’amour entre juifs est une chose extrêmement précieuse comme l’enseignent les sages à partir du verset véahavta léré’akha camokha/tu aimeras ton prochain comme toi-même : c’est un principe essentiel de la Torah.

Chaque être humain a des opinions différentes de celles des autres, c’est parce que sa structure fondamentale (la répartition des quatre éléments dont il est composé) est différente. Chez l’un tel fondement est plus présent, il possède alors un trait de caractère plus prononcé qu’autrui et est naturellement attiré par les opinions proches de son trait de caractère tandis que son prochain a une structure fondamentale contraire (donc des traits de caractères et des opinions extrêmement différentes des siennes).

Dans le domaine de la sainteté, il faut être audacieux comme le léopard pour servir D-ieu et ne pas se laisser vaincre par quiconque voudrait nous en empêcher. Néanmoins cette volonté de vaincre ne doit pas être extrémiste, au point où on n’aimerait pas celui qui ne se comporte pas comme nous. Il faut agir identiquement avec chaque juif en le regardant d’un bon œil et en s’efforçant de lui trouver l’aspect positif qui nous permettra de l’aimer.

Celui qui applique cette démarche pourra recevoir de chaque personne qu’il rencontrera de bonnes idées pour s’approcher de D-ieu comme l’ont dit les sages : de tous ceux qui m’ont enseigné j’ai appris.

Il pourra recevoir ce que l’autre a à donner car il ne craindra pas que celui-ci le repousse de la vérité, étant donné qu’il a une forte volonté de vaincre, c'est-à-dire qu’il est convaincu de ses opinions et du chemin qu’il a choisi. Il l’aimera et ne le regardera pas négativement même s’il ne pense pas comme lui, car il est bien possible que du ciel on ait décidé qu’ils doivent faire un bout de chemin ensemble » ( likoutey halakhot, bircat haréhiya 5-6 ).

LE CONFLIT

-Celui qui poursuit son prochain, D-ieu lui envoie des problèmes afin qu’il oublie de le poursuivre.

-Regarder régulièrement le ciel annule la haine des ennemis.

-celui qui veut toujours avoir raison perd la mémoire.

-Généralement les dépravés s’opposent aux tsadikim.

-deux personnes en conflit qui vont se faire juger devant un dirigeant idolâtre, seront frappées par une plaie qui n’a pas de guérison.

-Celui qui fait dévier son prochain du droit chemin n’aura pas la force de se lever contre ses ennemis en temps de guerre.

-Celui qui reconnaît ses fautes annule les mauvaises intentions de ses ennemis.

-Celui qui se dispute fréquemment, c’est une chose connue qu’il aime fauter.

-Celui qui rend visite aux malades, D-ieu ne le fait pas tomber entre les mains de ses ennemis.

-Grâce à l’étude de la Torah, tes ennemis feront marche arrière.


Haut de page

 
 
Accueil  |  Rabbi Nachman  |  Photos  |  Vidéos  |  Cours  |  Contactez-nous
 
Tous droits réservés © Breslev.ca 2012
Un grand remerciement à Rav. Eliyahou Haviv pour ses textes et Dvars Torahs.
Site Développé par