Inscrivez votre email ici pour recevoir des Dvar Torah, nouvelles et autres courriels:
 
Liens Breslev:
 
moharan.com
Breslev.fr
Rabbinahman.com
Breslov.com (en anglais)
Breslev.co.il (en hébreu)
Radio Breslev (en hébreu)
Des Questions?
Écrivez nous à
info@breslev.ca

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 
Voir archive
Ki Teitzei (5768)

Dédié à la réfoua chéléma de Réfaël ben Monique,

Souviens toi de ce que t'as fait 'Amalek...”

Au niveau des décisionnaires de la loi juive existe un doute quant à l'obligation thoraïque (donc divine) ou rabbinique de lire les sections de la Torah. Néanmoins il y a une petite section de la Torah sur laquelle ils sont tous d'accord pour lui reconnaître un statut de lecture obligatoire provenant d'une injonction divine. On peut donc dire que cette section, composée de quelques versets, est sous certains aspects la plus importante de la Torah.

La voici:

Souviens-toi de ce que t'a fait 'Amalek en chemin, lorsque vous êtes sortis d'Egypte. Car il t'a refroidi en chemin et a attaqué les plus faibles, ceux qui étaient à la traîne. Toi tu étais fatigué, épuisé et lui ne craignait pas D-ieu.Par conséquent, lorsque l'Eternel ton D-ieu t'aura débarrassé de tous les ennemis alentours sur la terre qu'Il t'a donnée en héritage, tu effaceras le souvenir d''Amalek de dessous les cieux. N'oublie pas! ” ( Dévarim 25/17-18-19 ),

Cette petite partie de la Torah mentionne les méfaits de notre pire ennemi : 'Amalek. Elle est obligatoire à lire ( déoraïta ), sur cela les décisionnaires de la loi sont tous d'accord sans aucun doute. Et quel est cet ennemi sur lequel nous n'avons pas de doute?

C'est le doute!

Les sages enseignent que la valeur numérique du mot 'Amalek ( 240 ) équivaut à celle du mot safek qui signifie: le doute. Et si D-ieu nous demande de détruire cet ennemi, c'est parce qu'Il ne peut/veut pas le faire Lui-même, cela relève de notre libre-arbitre.

lorsque l'Eternel ton D-ieu t'aura débarrassé de tous les ennemis alentours”.

D-ieu s'occupe Lui-même de nos ennemis extérieurs. C'est Lui qui a réglé leur compte aux égyptiens et aux nations idolâtres qui résidaient en Israël. Ce sont les ennemis alentours, ceux qui sont à l'extérieur de toi. Quand Il aura rempli Son rôle alors toi:

tu effaceras le souvenir d''Amalek de dessous les cieux. N'oublie pas!”

Le pire ennemi d'Israël en général et du juif en particulier, c'est l'ennemi intérieur :le doute. Son antidote, est la foi : la émouna.

Rabbi Na'hman affirme que ceux qui considèrent la foi comme une petite chose, une pratique de grand mère ou de personnes intellectuellement limités, ceux-là se trompent lourdement. L'essentiel nous dit-il est la émouna, c'est l'épreuve ultime de notre génération. Le choix de la foi est un choix intellectuel relevant d'une intelligence pure, d'un souci profond de vérité. Il précise que la guerre prémessianique de Gog et Magog n'est rien d'autre que le combat du juif pour avoir la foi.

Ne pas succomber au doute, mais à quel doute ? Avoir la foi mais en quoi?

Une fois Rabbi Na'hman sermonna son élève Rabbi Nathan sur la foi. Ce dernier ne comprit pas pourquoi et assura à son maître qu'il l'avait. Rabbi Na'hman lui répondit: je parle de la foi en soi. La plus grande émouna est de croire en soi.

Mais n'est-ce pas là le plus grand des orgueils?

Non, je crois en moi parce que D-ieu m'a créé et donc forcément je vaux la peine d'être créé. Je crois en moi parce que D-ieu est autour de moi, avec moi et surtout en moi et que je suis Son enfant et qu'Il m'aime. Sans Lui je ne suis rien mais avec Lui je ne crains plus personne, j'ai une totale confiance en moi.

Ani léDodi véDodi li / je suis à mon fiancé et mon fiancé est à moi...

Quand notre émouna se limite à la croyance en l'existence de D-ieu, à la croyance en Sa providence mais pas à la croyance en Son amour, c'est déjà l'expression d'un doute. Et ce doute est d'autant plus terrible qu'il crée un écran entre mon fiancé et moi. Telle une relation humaine qui ne peut s'épanouir parce que l'un ou les deux partenaires doutent de l'autre.

Nos doutes nous empêchent de profiter de l'amour de D-ieu. Alors Il nous conjure, sans la moindre ombre d'un doute, de détruire cet ennemi intérieur.

N'oublie pas!



Haut de page

 
 
Accueil  |  Rabbi Nachman  |  Photos  |  Vidéos  |  Cours  |  Contactez-nous
 
Tous droits réservés © Breslev.ca 2012
Un grand remerciement à Rav. Eliyahou Haviv pour ses textes et Dvars Torahs.
Site Développé par