Inscrivez votre email ici pour recevoir des Dvar Torah, nouvelles et autres courriels:
 
Liens Breslev:
 
moharan.com
Breslev.fr
Rabbinahman.com
Breslov.com (en anglais)
Breslev.co.il (en hébreu)
Radio Breslev (en hébreu)
Des Questions?
Écrivez nous à
info@breslev.ca

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 
Voir archive
Re'eh (5767)
LE PRINCIPE DE L'OMBRE
"Voyez (Rééh), je place aujourd'hui devant vous la bénédiction ou la malédiction." (Dévarim 11- 26) Rabbi Na'hman enseigne dans le Likoutey Moharane (Torah 172) que tous les manques, que ce soit les enfants, la parnassa (moyens de subsistance) ou la santé, proviennent du côté de l'homme. Car de Son côté,la lumière d'Ha-chem Itbarakh se déverse constamment. Cependant, à cause de ses mauvaises actions, l'homme crée une ombre sur lui-même et s'empêche de recevoir la lumière de D-ieu et donc la bénédiction. Selon la mauvaise action un certain type d'"ombre" est créé qui va engendrer un certain manque. L'ombre dans sa nature provient de la confrontation entre une chose matèrielle et une chose "spirituelle", c'est à dire plus fine. Par exemple le bois et la pierre s'opposent à la lumière de la lune et du soleil qui sont moins matèriels, et ainsi une ombre est créée. Il en est de même pour l'éclipse de lune et du soleil qui se produit à cause de l'ombre provoquée par la sphère terrestre, plus matèrielle. Et même le soleil fait ombre à une chose plus spirituelle qui est au dessus de lui. Par conséquent l'homme, selon sa matèrialité (contraire de spiritualité) et selon ses actions fait une ombre sur lui qui l'empêche de recevoir la lumière et le Chéfa' (abondance) d'Ha-chem Itbarakh. Mais si on s'annule devant D-ieu en faisant les bonnes actions qu'Il nous a demandé, on n'appartient plus à ce monde matèriel (si l'on peut dire) et on ne fait plus ombre à la lumière de D-ieu. On reçoit alors la bénédiction et on ne manque plus de rien. C'est ainsi qu'on peut comprendre le début de notre Paracha qui dit: "Voyez, je place devant vous la bénédiction et la malédiction. La bénédiction si vous écoutez les commandements d'Ha-chem votre D-ieu que je vous ordonne aujourd'hui. Et la malédiction si vous ne les suivez pas...". Rabbi Na'hman nous fait comprendre que la malédiction n'est pas due à un arrêt des bénédictions. D-ieu envoie toujours l'abondance sur le peuple d'Israël car Son amour pour nous est infini. C'est plutôt nous, à cause de nos erreurs, qui nous empêchons de recevoir Sa lumière et qui créons nos propres manques. Commençons donc à atténuer la matèrialité du corps et nous détruirons graduellement l'écran qui nous sépare de la bénédiction divine, Amen!
SEFER HAMIDOT
-"Grâce à la Emouna on est béni." Commentaire: Rabbi Na'hman enseigne dans le Likoutey Moharane que la Emouna (foi) est le canal de toutes les abondances et bénédictions. Mais les hérésies (kfirot), c'est à dire toutes les idées qui nient la foi en D-ieu, font perdre à l'homme la bénédiction et au lieu de renforcer la sainteté, ces bénédictions se transforment en malédictions qui vont alimenter les forces du mal. En d'autres termes, nos adversaires n'ont d'emprise sur nous qu'à cause de nos failles dans la Emouna. Tandis que celui qui garde et augmente sa foi attire sur lui la Bérakha, il est heureux de tout ce que D-ieu lui donne et ne ressent pas de manque, il est heureux de son sort ce qui représente la plus grande des bénédictions. -"Quand on mange trop on fait chûter sa foi." Commentaire: Rabbi Na'hman enseigne que tout ce qu'on mange en trop part alimenter les forces impures. Ces forces impures (Klipot) ont la particularité d'empoisonner la vie des individus en emplissant leur esprit de tristesse et de confusions. Et quand un homme se laisse aller à la tristesse et que tout lui semble obscur, il s'écarte de la foi qui est justement la force qui peut nous permettre de rester serein même quand le monde s'écroule alentour. Par conséquent celui qui mange trop détériore sa Emouna. -"Si tu regardes les cieux quand ils sont clairs et limpides, tu obtiendras la croyance dans les Sages d'Israël (Emounat 'Hakhamim)." Commentaire: Le Zohar Hakadoch enseigne que celui qui regarde les cieux au petit matin obtient le Daat (connaissance de D-ieu). Or, il n'est possible de vraiment s'approcher d'Ha-chem que grace aux Sages d'Israël dont la particularité est d'avoir des opinions différentes et de les opposer au nom du "ciel" (Léchem Chamaïm). Car les Sages d'Israël sont ceux qui dévoilent la Emouna en Ha-chem et ôtent tous les doutes et questions sur D-ieu (les doutes sont symbolisés par les nuages qui couvrent le ciel), en d'autres termes les Sages d'Israël purifient les cieux, c'est ce que Rabbenou enseigne dans la Torah 56 tôme I du Likoutey Moharane. Par conséquent, regarder les cieux quand ils sont clairs et limpides est propice pour s'attacher aux Sages d'Israël et avoir foi dans leurs paroles grace auxquelles nous avons traversé les millénaires, sans abandonner notre spécificité de Juif dont le fondement est la Emouna. -"Quand surgit une question sur Ha-chem Itbarakh alors tais-toi. Et grace au silence, tes pensées elles-même trouveront une réponse à tes questions." Commentaire: La question sur Ha-chem est une épreuve envoyée par D-ieu Lui-même. A ce niveau, l'erreur consiste à vouloir répondre soi-même en se reposant sur l'acuité de ses forces intellectuelles. Car il faut comprendre que nous n'avons pas le niveau de répondre aux questions sur D-ieu et il est même fortement recommandé de ne pas s'en poser du tout (excepté celles qui sont envoyées par le ciel et que nous n'avons pas recherchées). Quand on se tait en face de la question sur D-ieu qui a envahi notre esprit, on laisse la place au Créateur afin qu'il réponde pour nous et on lui montre qu'on n'a pas l'orgueil de penser pouvoir répondre tout seul , ceci est une preuve de Emouna. La réponse viendra toute seule, envoyée par D-ieu à l'intèrieur d'une pensée qui traversera notre esprit, nous saurons alors que nous avons trouvé. Mais si on se comporte différement, si on veut répondre avec notre intelligence, on en arrivera surement à une réponse qui nous semblera juste mais qui ne sera que le fruit de nos fantasmes et de notre imagination, à cause de notre orgueil.
Pendant Chabat, on ne dira pas:
CONSEIL
"Celui qui veut atteindre la Téchouva (retour vers D-ieu), doit prendre l'habitude de réciter des Téhilim (psaumes) car les Téhilim sont propices à la Téchouva. En effet, il y a énormément d'empêchements pour celui qui veut retourner vers D-ieu. D'abord, il y en a certains qui n'ont aucune attirance vers la Téchouva (ce qui est le plus grand empêchement). Ensuite, même pour celui qui se réveille il y a de nombreux empêchements. Il y a ceux pour qui la porte de la Téchouva est fermée devant eux. Il y a ceux qui ne savent pas comment arriver devant la porte de la Téchouva par laquelle ils doivent précisément passer pour retourner vers D-ieu. Et ainsi de suite pour tous les types d'empêchements qui retiennent l'homme pour se repentir, à tel point qu'on peut passer les jours de sa vie et mourir sans Téchouva, D-ieu en présèrve. Dans tous ces cas de situation, la récitation de psaumes aide énormément, même celui qui ne ressent aucune attirance pour la Téchouva peut se réveiller s'il récite des Téhilim. Car chacun d'entre nous, quelle que soit sa personnalité, peut se retrouver dans les textes des psaumes et par cela se réveiller, trouver la porte du repentir correspondante à son âme et ouvrir cette porte jusqu'à atteindre la Téchouva Chéléma (retour total). Grace à cela, Ha-chem Itbarakh reviendra vers ce Juif et le prendra en pitié, heureux soit-il! C'est pourquoi, pendant les jours du mois d'Eloul et les 10 jours de Téchouva (entre Roch Hachana et Yom Kippour), tout Israël est occupé à réciter des psaumes car ils aident à revenir vers D-ieu. Néanmoins, il faudra les réciter toute l'année et le faire avec coeur afin d'obtenir la Téchouva. (Likoutey Etsot, Téchouva 32)



Haut de page

 
 
Accueil  |  Rabbi Nachman  |  Photos  |  Vidéos  |  Cours  |  Contactez-nous
 
Tous droits réservés © Breslev.ca 2012
Un grand remerciement à Rav. Eliyahou Haviv pour ses textes et Dvars Torahs.
Site Développé par