Inscrivez votre email ici pour recevoir des Dvar Torah, nouvelles et autres courriels:
 
Liens Breslev:
 
moharan.com
Breslev.fr
Rabbinahman.com
Breslov.com (en anglais)
Breslev.co.il (en hébreu)
Radio Breslev (en hébreu)
Des Questions?
Écrivez nous à
info@breslev.ca

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 
Voir archive
Vayeshev

La paracha de la semaine tombe toujours pendant ‘Hanoucca et bien sûr ce n’est pas un hasard. Ce n’est évidemment pas un hasard et nous en reparlerons. Yossef est un incompris. Il se fait beau et passe du temps avec des gens qui, aux yeux de ses frères (les fils de Léa), ne sont pas très fréquentables. Par l’intermédiaire de ses rêves il sous-entend qu’il est le leader, sans prendre de gants. Il est "insupportable". Et pourtant il est vraiment le TSADIK entre tous, la Torah en témoigne : « Elé toledot Yaakov : Yossef / voici la descendance de Yaakov : Yossef », Yossef est le véritable héritier spirituel de son père et par conséquent d’Avraham et d’Its’hak. Comme les trois patriarches il sait comment rapprocher les gens de D-ieu. Rabbi Nathan explique :

« Les grands tsadikim dévoilent des réparations spirituelles telles qu’ils sont capables d’éclairer de divinité les endroits les plus sombres, ceux qui se trouvent en-dessous de 10 téfa’him (environ à hauteur d’1 mètre), à l’endroit où la Présence Divine n’est jamais descendue. Ils ont la force d’inspirer les gens les plus éloignés, et c’est l’aspect du verset : "même si je vais dans la vallée de la mort je n’aurai pas peur car Tu es avec moi (psaume 23/4)" » (Likoutey Halakhot, hachkamat haboker 4/10). C’est pourquoi, selon la loi, on doit à priori placer la ‘hanoukia en dessous d’une hauteur de 10 téfa’him… Car la lumière de ‘Hanoucca est l’expression de la lumière originelle que D-ieu créa avant toute chose. Elle est l’expression d’une bonté divine infinie qui relève du miracle tant elle est bonne. Elle peut durer huit jours même si elle ne devait durer qu’un jour. Et le chiffre huit représente l’infini, l’endroit où tout est possible, ou tout est entièrement bon. Néanmoins, à cause des méfaits de la première humanité, D-ieu décida de cacher cette lumière afin qu’on ne l’utilise pas à des fins profanes. C’est la raison pour laquelle on l’appelle or haganouz / la lumière cachée. C’est aussi la raison pour laquelle on n’a pas le droit de profiter des lumières de ‘Hanoucca selon la loi, car la lumière de ‘Hanoucca est une expression du or haganouz. Néanmoins D-ieu l’a réservée aux tsadikim et eux peuvent nous en faire profiter. C’est pourquoi on rajoute une mèche supplémentaire, un chamach, sur la ‘hanoukia. La raison simple de sa présence est de s’appuyer sur lui pour dire qu’on ne profite pas des lumières de ‘Hanoucca mais de sa lumière ce qui, dans les faits, n’est pas juste. En vérité on profite des lumières de ‘Hanoucca grâce au chamach.  Le chamach peut se lire aussi chémech (soleil) qui est l’appellation qu’on donne au tsadik, car le tsadik éclaire le monde. Par conséquent grâce au tsadik/chamach on peut recevoir nous aussi le or haganouz. C'est-à-dire que la présence de D-ieu peut pénétrer notre cœur même si on est tombé en dessous de 10 téfa’him, dans la "vallée de la mort". Et par conséquent Rabbi Na’hman a pu affirmer avec vigueur : il est interdit de se décourager ! Au-dessus de toute logique existe une bonté divine inimaginable. Et cela Yossef, LE TSADIK de l’époque, l’avait mieux compris que ses frères qui, même s’ils étaient immensément saints, n’arrivaient pas à saisir avec quelle finesse il rapprochait les gens de D-ieu. C’est un des prix à payer pour la grandeur : l’incompréhension, voire l’opposition. Mais nous, nous avons ‘Hanoucca, profitons-en. Passons du temps près des lumières et prions de toutes nos forces car c’est un moment très propice pour recevoir les miracles du or haganouz. Parlons à D-ieu encore et encore. Chabat ‘Hanoucca Saméa’h !



Haut de page

 
 
Accueil  |  Rabbi Nachman  |  Photos  |  Vidéos  |  Cours  |  Contactez-nous
 
Tous droits réservés © Breslev.ca 2012
Un grand remerciement à Rav. Eliyahou Haviv pour ses textes et Dvars Torahs.
Site Développé par