Inscrivez votre email ici pour recevoir des Dvar Torah, nouvelles et autres courriels:
 
Liens Breslev:
 
moharan.com
Breslev.fr
Rabbinahman.com
Breslov.com (en anglais)
Breslev.co.il (en hébreu)
Radio Breslev (en hébreu)
Des Questions?
Écrivez nous à
info@breslev.ca

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 
Voir archive
Yitro (5767)
QU'AVAIT COMPRIS YITRO?
La Paracha Yitro est assurément une des sections les plus importantes de la Torah puisque c'est la Paracha du don de la Torah au peuple d'Israël. Vous êtes-vous jamais demandé pourquoi elle portait le nom d'un converti? Et en l'occurence il ne s'agit pas de n'importe quel converti, il s'agit du prêtre mondial de l'idolâtrie à cette époque: Yitro! Il aurait pourtant semblé plus judicieux d'appeler cette Paracha par le nom de Moché. Le Zohar nous apprend qu'au moment où Yitro, le beau père de Moché Rabénou est venu pour se convertir, la gloire de D-ieu a atteint son apogée et s'est dévoilée dans tous les mondes, du plus bas au plus élevé. Le commentateur. Et Rachi explique que la raison de la conversion d'Yitro est parce qu'il avait entendu que la mer rouge s'était ouverte et que les Juifs avaient vaincu 'Amalek, deux évènements qui furent rendus possibles grace à la prière du Tsadik Moché. Pour mieux connaitre Yitro il faut savoir qu'il avait essayé absolument tous les types d'idolâtrie possibles et imaginables, il était considéré comme le plus grand expert en ce domaine. Qu'a-t-il donc compris quand il a entendu que la mer rouge s'était ouverte et que le peuple juif avait vaincu 'Amalek (que son nom soit effacé)? Rabbi Nathan va nous l'apprendre selon les enseignements de Rabbi Na'hman. Il explique que l'ouverture de la mer rouge a fait comprendre à Yitro que D-ieu avait décidé de contracter Sa présence infinie et de donner naissance à un peuple qui le représenterait réellement sur terre. En effet, la mer symbolise l'infini, c'est à dire l'essence infinie de D-ieu avant la création. Le fait que la mer se soit retirée signifia à Yitro que D-ieu avait décidé de contracter Sa présence pour pouvoir donner le jour à Son peuple. Ainsi la sortie d'Egypte est comparée à la sortie de l'enfant du ventre de sa mère. Quant à la guerre avec 'Amalek, Yitro savait que la contraction de la Présence divine voilerait l'existence de D-ieu et qu'il y aurait alors un libre-arbitre et la possibilité de se tromper, c'est à dire de choisir le bien (rechercher D-ieu) ou le mal (nier Son existence, D-ieu en préserve). Le mal en question est représenté par 'Amalek, la valeur numérique de son nom est 240 qui correspond aussi à la valeur numérique du mot "Safek" qui signifie doute car 'Amalek veut déraciner du peuple d'Israël la croyance dans la Providence Divine, il veut nous faire douter. Yitro fut alors impressionné de voir que les Juifs avaient vaincu 'Amalek et qu'il était possible de rester saint malgrè les attaques des forces du mal. Il décida alors lui aussi de s'extraire des profondeurs impures de l'idôlatrie dans laquelle il était plongé. Une question demeure cependant: comment est-il possible que la conversion d'Yitro ait entrainé une gloire pour D-ieu telle que la Paracha du don de la Torah porte son nom? Rabbi Na'hman nous enseigne que tout est lié. Nous voyons que Moché Rabénou a accueilli Yitro avec beaucoup d'honneurs alors que celui-ci était aux antipodes de la sainteté du berger d'Israël. Nous apprenons de cela que le Tsadik doit savoir descendre vers les gens les plus éloignés afin de les rapprocher eux aussi du Créateur. C'est la plus grande gloire que l'on puisse accorder à Ha-chem et c'est la raison pour la quelle D-ieu nous a donné la Torah. Pour que Sa gloire soit révélée au monde entier et que nous sachions que D-ieu est présent partout, même si cette présence est contractée. Ceci n'est possible que grace aux prières du Tsadik et à la Torah de Moché qui est une Torah de bonté qui n'exclue personne.
LE VOL
• Celui qui est attiré par le vol et se permet de voler son prochain en arrivera à commettre toutes les fautes et péchés et il est difficile de l'enlever de ce mauvais chemin. • Celui qui ne fait pas profiter de son argent aux autres se fera voler. • Quand on vole ne serait-ce qu'un sou à son prochain même indirectement, c'est comme si on lui prenait son âme et l'âme de ses enfants. • Celui qui ne fait pas attention à l'argent de son ami est surement un voleur. • Celui qui place sa confiance dans les goyim se fera prendre ses biens malgrè lui. • Il est permis de tromper quelqu'un pour sauver la vie d'un Juif. • Quand une ville contient des voleurs on peut surement en déduire que son dirigeant aime les pots-de-vin. • Une personne qui ment attire sur elle les voleurs. • Celui qui a confiance en D-ieu depuis son jeune âge est protégé des voleurs. • Le vol endommage la vue.
Celui qui n'a pas vu la mer Méditérranée ou l'océan depuis plus de trente jours, quand il les reverra doit faire la bénédiction:


Haut de page

 
 
Accueil  |  Rabbi Nachman  |  Photos  |  Vidéos  |  Cours  |  Contactez-nous
 
Tous droits réservés © Breslev.ca 2012
Un grand remerciement à Rav. Eliyahou Haviv pour ses textes et Dvars Torahs.
Site Développé par