Inscrivez votre email ici pour recevoir des Dvar Torah, nouvelles et autres courriels:
 
Liens Breslev:
 
moharan.com
Breslev.fr
Rabbinahman.com
Breslov.com (en anglais)
Breslev.co.il (en hébreu)
Radio Breslev (en hébreu)
Des Questions?
Écrivez nous à
info@breslev.ca

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 
Voir archive
Yitro (5769)

« Maintenant je sais que D.. est grand » (Exode 18 verset 11)

Tout homme qui veut se préserver et penser au but éternel, tout son remède – quel que soit cet homme, quel qu'il soit - sera d'être à ses propres yeux, chaque jour, comme une créature nouvelle véritablement. Car en vérité un homme devient une créature nouvelle chaque jour, c'est pour ça que l'on récite les bénédictions du matin, tous les matins, comme il est expliqué dans le Choulkhan Aroukh. C'est pour quoi, qui que nous soyons, il faut que notre avoda - que nous réalisions - soit toujours complètement nouvelle pour nous. Car chacun d'Israël réalise plusieurs mitsvot tous les jours (tsitsit et téfilines, etc). Mais l'essentiel c'est qu'il faut bien considérer chaque jour que l'on vit comme un jour que l'on n'a jamais encore vécu dans le monde et qu'il n'y aura jamais ce même jour dans le monde. Et la avoda pour Hachem Hitbarar que nous devons faire ce jour-là, doit être complètement inédite et ce n'est que sur nous, qu'est tombée l'obligation de la journée, sur l'homme qui se tient dans cette génération, ce jour-là, c'est lui qui doit réaliser cette avoda lui et non pas un ange ou un séraphin, même les âmes des tsadikim qui sont au Gan Eden suprême ne peuvent terminer la avoda d'un tel homme.

Comme il est dit dans Isaïe 38, « le vivant le vivant, voilà celui qui te loue comme je le fais aujourd'hui ». Comme je le fais aujourd'hui, c'est-à-dire, je le fais ce jour bien précis, avec mon niveau tout petit, étant donné que je suis vivant, je dois te remercier précisément. Au contraire même si un homme sait dans son fort intérieur qu'il est minable, qu'il a réalisé énormément de détériorations, c'est malgré tout grâce à lui précisément, que le nom de D… sera grandi lorsqu' il se rapprochera de son créateur. Cela est en allusion avec yitro (Exode 18 verset 11). Dès que Ytro est venu et a dit « maintenant je sais que D… est le plus grand des D… » le nom du créateur s'est élevé et a été glorifié! Car l'essentiel de la grandeur de D… provient précisément des gens éloignés qui se rapprochent de Lui et l'essentiel du conseil pour réaliser la Thora, c'est de commencer à chaque fois, de nouveau. Et même si on ne peut rien faire à cause de l'exil de notre corps, de notre âme et de notre argent qui se renforcent en nous, malgré tout, il faut recommencer à chaque fois, se préparer et toujours de nouveau, pour servir D… C'est du niveau de 'ékyé (C'est le nom de D. que le créateur a révéler à Moise avant de libérer les hébreux) qui veut dire : je m'apprête à exister.

Parfois, il faut recommencer plusieurs fois en une seule journée. A plus forte raison pour une seule semaine, jusqu'à ce que tous ces débuts se rejoignent et reviennent pour nous aider. Car il n'y a pas d'actes bons qui se perdent. Et grâce à cela, nous mériterons ensuite de commencer et de terminer notre avoda parfaitement comme il se doit. Et l'essentiel, c'est qu'il faut qu'un homme oublie chaque jour et à chaque fois son passé et ses problèmes du moment. Il ne pensera pas à tous les débuts difficiles qu'il a entrepris à maintes reprises pour servir D,  il n'en tiendra pas compte. Simplement il fera comme s'il n'avait jamais commencé encore à servir D…

La principale cause des chutes de chacun tient au passé. Un homme a l'impression d'avoir déjà subit les mêmes cycles, d'avoir commencé un petit peu à servir D… puis d'être tombé. Pourtant ensuite, il s'est renforcé, a recommencé, mais est retombé à nouveau et cela plusieurs fois. C'est pourquoi il chute complètement dans un désespoir, que D… préserve et dédaigne à servir à nouveau D… cette fois-ci. Ainsi le conseil principal est d'oublier à chaque fois ce que l'on a fait auparavant. Bien que l'on ait commencé des milliers et des milliers de fois à servir D…, eh bien maintenant on commence à nouveau complètement à Le servir du mieux que l'on pourra.

S'il faut crier vers D… du plus profond de son cœur, comme il faut le faire à un moment, s'il faut commencer à étudier ou s'il faut commencer à prier ou s'il faut commencer à faire une mistva ou s'il faut commencer à se réjouir dans le fait que l'on n'est pas né « goy » etc.. Il existe plusieurs conseils pour servir D… afin que l'on puisse toujours à réaliser la Thora, car en vérité même celui qui a pêché tous les jours de sa vie et qui revient à la fin, on lui pardonne tout comme on dit nos sages de mémoire bénie. A plus forte raison celui qui recommence à chaque fois à revenir vers D… .  à plus forte raison cela est vrai pour celui qui recommence à chaque fois à revenir vers D…

La cause essentielle des chutes et de la paresse de l'esprit d'un juif, c'est le fait d'avoir vu que déjà on l'avait éprouvé, qu'il avait commencé plusieurs fois à servir D… et qu'il a chuté. Et cette vision est une ruse du baal davar (mal) qui veut en vérité amener un homme à avoir l'esprit troublé afin qu'il désespère de lui-même, que D… préserve, c'est pourquoi il faut faire beaucoup attention 'aller dans ce chemin, de recommencer à nouveau et oublier complètement tout ce que l'on a enduré. Et tous les débuts que l'on ferra jusqu'à maintenant ne compteront plus du tout, ne feront plus partie du compte. Simplement maintenant il recommencera à nouveau complètement et ainsi de suite et pour toujours jusqu'à ce qu'il mérite la téchouva parfaite et recommencera et terminera parfaitement comme il le faut.

Et quand il méritera de se renforcer dans ce que l'on vient de dire, alors il méritera grâce à cela, les choses très hautes et suprêmes. Il attirera vers lui la lumière des trois fois le nom 'ekye' et une fois le nom 'avaya' qu'a transmis Hachem Hitbarar à Moché Rabbenou, que la paix soit sur lui, au moment où ce dernier lui a demandé « et dis moi quel est ton nom ». Ainsi un tel homme méritera le chant et la mélodie qui se dévoilera dans le futur qui est simple, double, triple et quadruple et qui se déclinera comme le nom de D… : Youd, Youd Ké, Youd Ké Vav, Youd Ké Vav Ké.
(Likoutey Halakhot kriath hatora 6-17). 



Haut de page

 
 
Accueil  |  Rabbi Nachman  |  Photos  |  Vidéos  |  Cours  |  Contactez-nous
 
Tous droits réservés © Breslev.ca 2012
Un grand remerciement à Rav. Eliyahou Haviv pour ses textes et Dvars Torahs.
Site Développé par